Un médicament ne doit pas être bon – il doit être efficace

Les médicaments n'ont pas la même efficacité chez tout le monde. Nos gènes sont entre autres responsables.

Lorsque nous prenons un médicament, il faut du temps avant que  l’effet ne se produise. Car la substance active doit tout d'abord atteindre la zone corporelle, où il doit agir. Cependant,  il n'arrive parfois jamais jusque là, car le corps l'a déjà préalablement métabolisé. Le médicament ne peut pas être efficace. D'autre part, il est possible que les composants aient une action beaucoup plus violente que celle souhaitée. Les comprimés qui sont utiles à une personne peuvent faire l’effet d'un poison sur une autre - avec des conséquences graves. Dans l’un des cas, on augmenterait la dose, dans l’autre on la diminuerait ou on choisirait un médicament alternatif. Les deux ne sont possibles que si on connaît la tolérance aux différents médicaments.

Une réaction extrême aux médicaments (ou une absence de réaction) n'est d'ailleurs pas rare. Des études scientifiques montrent que seules 25 - 60% des personnes répondent aux médicaments courants selon les dosages prescrits.

Grâce à pharma.sensor vous pouvez voir quels gènes jouent un rôle avec quelles substances médicamenteuses. Vous pouvez examiner ces gènes de façon ciblée grâce à la box PGS.pharma.

Exemples de l'utilité d’une box PGS.pharma:

Vertical Tabs

Analgésiques

Un exemple d' analgésique qui peut agir très différemment en fonction du contexte génétique, est la codéine, qui est souvent utilisé comme antitussif.

Chez les personnes qui réagissent très fortement au médicament, la codéine peut être toxique, donc extrêmement dangereuse. Pour d'autres personnes, la codéine est pratiquement inefficace.

La PGS.box peut aider éventuellement à trouver un dosage différent ou un autre médicament.

  1. Chez certaines personnes qui portent des variants du gène CYP2D6 provoquant un métabolisme ultrarapide, l'administration de codéine génère très rapidement des taux de morphine toxiques.
  2. Les individus ayant connaissance de cette mutation, peuvent consulter un médecin.
  3. Le diagnostic et la consultation génétiques fournissent des informations importantes et vous permettent de prendre des décisions appropriées pour un traitement quant au choix du médicament ou d’une dose.
  4. Un dosage réduit permet d’éviter les effets indésirables d’un médicament.

 

Médicaments contre le cancer

Pour une maladie grave telle que le cancer, la possibilité d' action d’un médicament devrait être absolument garantie.

Il est connu que le Tamoxifen, qui est fréquemment utilisé dans le cancer du sein, peut rester inefficace dans certaines circonstances pour des raisons génétiques.

La box PGS indique si la personne concernée appartient au groupe  des "non-répondeurs" et le médecin traitant, en connaissance de cause, peut proposer une alternative.